Show Menu

Il faut penser ses blessures, panser le ventre. Les bras du praticien qui enveloppent, et le bras de l’instrumentiste qui enroule l’instrument et produit les sons bouchés.

CC05042017-DSCF3695

Lorsque l’ostéopathe a évoqué sa pratique il a insisté sur la séquence de sa consultation durant laquelle il fait son diagnostic et explique au patient cette leçon du corps englobante qui observe les correspondances entre toutes les tensions de l’organisme.

CC05042017-DSCF3636

Il faudra voir le souffle, la peau, le cuivre, le langage des bras du praticien et de l’instrumentiste en dialogue, le son accompagnant l’inertie du patient.

CC05042017-DSCF3772

Je vais écrire autour du travail de sons « filés » caractéristiques de l’étude des instruments à vents mais aussi des cordes frottées du pianissimo au mezzo forte puis retour à l’imperceptible dans la profondeur des gestes et du corps.

Le souffle du corniste gonfle les poumons du patient.

Nicolas Bianco

 

 

Découvrir le regard d’un anthropologue et d’un poète sur ce duo.

Leçon de corps

Duo entre un ostéopathe et un corniste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s